Contacter mbao

mbao communication publique territoriale


A la carte


Communication

publique territoriale

On se pose

on réfléchit

et on cherche les bons plans

 











Alors que tout le monde communique désormais à tour de bras, les collectivités locales font figure de pionnières. Forts de leur expérience , les élus et les professionnels savent de quoi ils parlent.

Pour autant, le déploiement des outils numériques est en train de changer sérieusement la donne.

La commande des cartes grises, uniquement sur internet désormais, laisse entrevoir d'autres bouleversements dans les rapports au public.

Chaque citoyen peut désormais signaler un incident de voirie directement sur Twitter. Ce n'est plus aux citoyens de se conformer aux procédures élaborées par les élus, mais bientôt, au contraire, aux responsables de prendre en compte les données qui émergent des citoyens.

Dès maintenant, en tout cas, le citoyen de base ne peut plus comprendre qu'on mette un mois avant de répondre à un courrier. Il est impératif d'être réactif rapidement.

Tous ces outils ne vont pourtant pas se substituer complètement aux relations humaines. Il est dans l'adn des élus de rencontrer des gens, en tête à tête ou dans des réunions.

De même, le journal papier des collectivités restera un élément important. Il est cependant important qu'il ne devienne pas un simple miroir pour des élus satisfaits de voir le récit de leurs exploits. A part quelques retraités, les gens ne consacrent plus guère de temps à la lecture. Inutile par conséquent de faire de longs articles. Il faut pouvoir retrouver facilement les informations détaillées sur internet. Et les personnes âgées ne sont pas les dernières à se connecter.

Bien entendu, il est prudent de se garder de tout "angélisme", comme celui de Victor Hugo qui annonçait la fin des guerres grâce au développement du chemin de fer et de la communication entre les hommes. Mais il est peu probable que les réseaux sociaux restent indéfiniment le lieu d'expression des aigris. L'intelligence artificielle nous réserve encore bien des surprises.

Dans ce site, nous proposons des pistes pour articuler entre eux les différents supports et les multiples messages, sans évacuer la question de l'éthique des communicants. Et tout est entièrement gratuit.


On s'interrogera au passage sur le sens du mot communication et on se rappellera que le mot désigne davantage un échange, plutôt qu'une information à sens unique. Peut-être influencé par Dolto, on découvre, par exemple, que le récepteur est "une personne" et pas un objet inerte que l'on peut gaver comme une oie.